Le photographe qui murmure à l’oreille des bébés

Titre inspiré de « L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » un film racontant l’histoire d’un chuchoteur (et aussi une histoire d’amour).

Un chuchoteur est un éducateur ou rééducateur de chevaux qui utilise des méthodes basées sur la compréhension du comportement du cheval, et s’inspire de l’éthologie équine. C’est aussi un enseignant d’équitation éthologique. Wikipédia

J’aime photographier les chevaux et j’admire les chuchoteurs qui arrivent par la douceur et leur art à soumettre ces magnifiques animaux que sont les chevaux. Je m’inspire de leur façon de faire dans ma pratique de la photo.

Arrivé ici, probablement que vous pensez que je déraille complètement, et peut-être que vous avez raison … Mais, je vais m’expliquer.

La méthode chuchoteur à l’usage du photographe.

Avec un bébé, un très jeune enfant, une séance photo peut vite devenir un enfer, et c’est ce qu’il faut éviter !
Avec un bébé, je commence par me présenter, et à commencer une sorte de communication, qui passe par le regard, mes expressions, mes gestes, de la communication de non verbale et quelques mots… C’est ce qui ressemble au travail des chuchoteurs, capter l’attention de l’animal, pénétrer et se faire admettre dans l’espace de l’animal, faire accepter le contact et la volonté de l’homme …

Pour moi le photographe, capter l’attention de l’enfant, se faire accepter près de lui, échanger et de jouer avec le photographe, et d’ accepter la prise de photo.

Cette méthode, demande du temps, de la douceur et de la patience, de l’attention et de l’empathie, de la sensibilité et de la psychologie.
Pour le client, les parents, cela peut paraitre une perte de temps, ce temps où j’apprivoise leur enfant (comme le renard du « Petit Prince »), mais ce n’est qu’une impression, dans la deuxième phase, j’obtiens rapidement et facilement de très bonnes prises de vues.

Ma façon d’avoir de bonnes photos.

C’est ma méthode, je pense que c’est la plus efficace, et je suis souvent moi-même surpris par les (bons) résultats obtenus. De belles photos qui enrichiront l’album de famille, une séance agréable, sans pleures, ni cri, mais plutôt des sourires et des rires.

Cette façon de faire est loin d’être innée chez moi, je pense l’avoir découverte par hasard, et améliorée au fil du temps et des nombreux enfants que j’ai photographiés au cours de ma longue vie de photographe.

Mettre toutes les chances de son côté.

Il est important de bien choisir le moment de la séance photo, il y a des moments dans la journée plus propice que d’autres.
Il vaut mieux que l’enfant soit en forme, s’il est malade, fatigué, affamé ou contrarié, cela rendra mon travail plus difficile.

Photographier les grands.

Cette méthode fonctionne aussi pour les plus grands !
Et pas que pour la photo 🙂

Photographie de mon fils, je triche un peu, mon fils était parfait à mes yeux !

D’autres pages qui pourraient vous plaire :