Dans l’atelier du cordonnier.

Petit reportage improvisé dans l’échoppe du cordonnier de Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme), quelqu’un m’avait dit que cela valait la visite, et effectivement, j’ai trouvé que cela valait le coup de passer du temps à y faire des photos.

En poussant la porte de la boutique, on est accueilli par une épaisse odeur de tabac, colle et solvant, une atmosphère très vingtième siècle, comme on en fait plus maintenant. Mais tout de suite, mon regard est attiré par les objets hétéroclites s’entassant partout, du sol au plafond. Après mettre présenté, j’obtiens du maitre des lieux, une réponse bourrue m’autorisant à photographier tout ce que je veux. En faisant mes photos des choses et des êtres, dans la petite boutique où entrent et sortent les clients et clientes, je découvre un lieu plein de vie et un personnage rempli d’humanité.

J’espère avec ces quelques photos que je vous présente ici parvenir à vous faire saisir l’âme de ce lieu comme surgi du passé.

Ce reportage photo a été fait en condition de lumière ambiante, beaucoup de tubes fluo, lumière assez peu puissante et de mauvaises qualité. Ce qui rend toujours difficile le travail sur la couleur.

Cette série de photographies a été publiée la première fois sur Facebook : Le cordonnier et a obtenu de nombreux likes.
Vous pouvez y voir d’autres photos sur des sujets très différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *