Le coronavirus et la photographie.

Au moment au j’écris ces lignes, le coronavirus Covid-19 commence à s’étendre en Europe entrainant son lot de victimes et perturbant la vie de nombreuses personnes. Si l’épidémie continue de s’étendre, la vie risque de devenir compliquée pour tout le monde et encore plus pour les photographes qui par leur métier doivent rencontrer de nombreuses personnes pour les photographier. Les clients risquent d’annuler les événements prévu et de renoncer à faire appel à un photographe par peur de la contagion…

D’un autre côté, cela pourrait inciter des personnes à faire des photos de leur proches avant qu’elles ne deviennent impossible à faire …
Mais ne serait-il pas risqué de photographier des personnes au risque de croiser le dangereux virus et de me contaminer, ne serait-il pas plus prudent de rester isolé en attendant que l’épidémie se calme, un traitement efficace soit mis au point ou qu’un vaccin soit prêt ?
Financièrement, il me sera difficile de ne pas pouvoir travailler en restant isolé, mais aurai-je le choix si tout le pays est confiné …

Un devoir de photographier et de créer des souvenirs pour les vivants.

Mon devoir de photographe serait de photographier des personnes qui risquent de succomber, en faisant mon métier avec humanité et en prenant toutes les précautions possibles.

Gardons le sourire et l’espoir.

J’espère que dans quelques temps, ce texte fera sourire en repensant à cette frayeur et que l’épidémie aura fait pschitt, et que cette histoire sera de l’ordre du mauvais souvenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *